Fini l'anxiété, laissez place au calme intérieur. Un exercice simple pour tonifier le nerf vague.

Updated: May 28

L’anxiété, la panique, la difficulté à digérer tout ce que vous avalez, l’incapacité à avaler votre propre salive, des aliments, l’impression que tout se fige, de ne pas toujours comprendre les autres, le sentiment d’être en danger quasi permanent, que tout vous tombe sur la tête, le brouillard absolu dans la tête, ou encore cette impression, parfois, que tout va s’effondrer, le cœur qui va s’arrêter de battre.




Cela vous parle ?

Pensez-vous que cela peut se résoudre ? Oui !

Comment ? Je vous invite à lire ce qui suit.


Cet article est inspiré de la médecine énergétique de Donna Eden, mais aussi de la théorie polyvagale de Stephen W. Porges. Pour les passionnés et anglophones, voici un article assez complet.


Je ne prétends pas réunir la vérité absolue sur le sujet, ni de rentrer dans des détails scientifiques, mais juste apporter un éclairage pour mieux comprendre comment nous fonctionnons et comment apprivoiser, en partie, notre système nerveux autonome, par un exercice simple et efficace que vous trouvez dans cette vidéo.


En médecine énergétique, on parle très souvent du triple réchauffeur comme responsable de notre réaction « combat, fuite, inhibition ». En réalité, le triple réchauffeur est notre survie : le combat ou la fuite et il a un acolyte, qui « régit » l’inhibition : le nerf vague.

Du latin, vagabond. Il est composé de plusieurs branches à travers le corps, dont deux principales. Le cerveau et la plupart des organes sont reliés par ce nerf qui forme une sorte d’autoroute à deux sens. Il est aussi responsable du fameux malaise vagal. Mais également de bien belles choses comme notre capacité à nous sentir en sécurité, en lien, heureux.


Partant du principe que notre physiologie conditionne notre psychologie, regardons ce qu’il se passe en nous pour mieux appréhender nos réactions.


Le système nerveux autonome (SNA) est composé de deux branches principales :

- Sympathique : régit par le triple réchauffeur.

- Parasympathique : régit par le nerf vague.

 

La branche parasympathique elle-même divisée en deux :

o Vagale Ventrale : la partie la plus évoluée et récente de notre SNA.

o Vagale Dorsale : la partie la plus archaïque, moins évoluée de notre SNA.


Ce qui donne en tout 3 modes de réaction à une même situation. A travers le système :

- Vagal ventral : C’est une psychologie de la confiance. La communication, le lien social, l’engagement, quand on se sent en sécurité, en état de calme intérieur.

Les ressentis : la joie, l’amour, la fierté, la gratitude, le partage.


- Sympathique : C’est une psychologie de la méfiance. Le danger qui implique la fuite ou le combat, la survie.

Les ressentis : la peur, la colère, le mensonge, le dégoût, la mauvaise foi.

Exemple : Je peux être dans la même situation et trouver des gens bizarres partout ou bien des gens de confiance partout, selon si on est vagal ventral ou sympathique.


Ou


- Vagal dorsal : L’inhibition, l’effondrement, l’invisible danger. C’est une psychologie de l’inaction.

Les ressentis : la tristesse, la honte, l’impuissance, sentiment d’être une victime, d’être déconnecté.

Exemple : Le cerveau n'enregistre pas les mots de soutien que les autres vont avoir pour moi. Il est en mode survie.


Il existe trois critères qui influencent ce système nerveux autonome :

- Notre environnement

- Les autres

- Nous-même


Fait intéressant : notre état ventral ou dorsal est contagieux. Par exemple, avant de prendre la parole en public, vous pouvez vous sentir dans un état de calme intérieur mais la personne à côté de vous pas du tout : il se peut que vous « attrapiez » cet état et commencez à vous sentir nerveux, sans raison apparente. A la fin de cet article, et grâce à cette présentation complète en vidéo, vous saurez comment gérer ce type de situation.


A l’inverse, quand vous êtes en famille, quand vous travaillez en équipe, accompagnez des clients : si vous êtes en vagal ventral, vous pouvez transmettre cet état consciemment pour instaurer un climat de confiance, de joie.


Pour faire simple, notre premier moyen de communication d'humains à humains (et même avec les animaux) est de SNA à SNA. Les gens et les animaux captent de manière subtile l’état dans lequel nous nous trouvons.


Je fais un arrêt sur image sur les hypers sensibles, les personnes empathiques, les "empathes" ici : équilibrer le nerf vague, ainsi que le triple réchauffeur (mais aussi renforcer l’aura et d’autres exercices de la routine énergétique pour se protéger des informations externes excessives et perturbantes parfois) est essentiel pour rester en pleine capacité de ses moyens, en toutes circonstances. Les hypers sensibles sont les premiers à sentir instantanément les signaux subtils venant d’autrui.


Il existe six critères par lesquels on peut réguler le SNA d’autrui afin d’établir une belle relation de confiance et les mettre en vagal ventral : via le visage, la posture, la voix, la proximité, le toucher, le regard.


Dans la sphère physique, voici comment cela se passe.

Quand on dit : fais confiance à ton instinct, on devrait dire « fais confiance à ton nerf vague ». En effet, les sentiments viscéraux, les instincts sont des émotions intuitives transférées du deuxième cerveau (où résident les viscères : le système digestif) vers le premier cerveau via l’autoroute vagale.


C’est une autoroute de l’information avec :

- 75% de l’information allant du corps vers le cerveau

- 25 % du cerveau vers le corps

C’est le fil de communication entre le corps et tous ses organes avec le cerveau.

C’est grâce à ce nerf vague, cette autoroute, également que le corps exprime les sentiments : physiques et émotionnels.


Quand vous êtes anxieux, et que votre estomac fait des nœuds, le flot d’informations monte par l’autoroute vagale, indiquant au cerveau qu’il est en état de détresse. Inversement, quand le corps est relâché, ce message remonte au cerveau, qui va se sentir en sécurité et il va indiquer aux organes de créer un sentiment de paix intérieure, de se reposer et de digérer tranquillement.


C’est une autoroute à deux sens !


Il existe plusieurs pratiques pour entraîner notre système nerveux autonome à se brancher automatiquement et durablement sur notre branche parasympathique ventral, dont l’exercice qui prend deux minutes maxi, que je vous montre dans cette vidéo facile à intégrer dans une routine déjà établie. J'enseigne également d'autres exercices durant les stages pratiques Énergie et Santé que j'organise tout au long de l'année.


Les autres pratiques sont (ceci est une liste non exhaustive) :

- Méditer

- Rire

- Faire de l’exercice

- Respirer ( Selon le ratio 4:8 - 4 secondes à l'inspire, 8 secondes à l'expire, par le nez)

- Pratiquer du yoga, tai chi, stretching

- Fredonner (le nerf vague passe par la gorge donc toute activité qui stimule cet endroit est bon pour le nerf vague)

- Chanter

- Passer du (bon) temps avec les êtres aimés

- Faire des gargarismes

- Entretenir la gratitude et les pensées positives

D'autres techniques ici.


Dernière chose : c'est comme pour apprendre à jouer d'un instrument de musique : pratiquez, pratiquez, pratiquez....


Vous avez des questions ? Contactez-moi et je serais heureuse de partager d’autres astuces pour atteindre un équilibre intérieur sain et durable !


Vous avez trouvé cela utile ? Partagez et commentez 😊


A très bientôt !

D’ici là, Portez-vous bien, Soyez heureux, Soyez juste vous.


Delphine

info@delphinedeflandre.com

Book your free audit session now!
Fill in the form or send me an email: info@delphinedeflandre.com
Find more information:
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon
  • Pinterest Social Icon
  • LinkedIn Social Icon

Delphine Deflandre, LLC